Alimenter

Étendre la taxonomie en cas de besoin

La taxonomie ESEF-IFRS est générale et constitue tout au plus un guide. Un groupe qui serait amené à utiliser cette taxonomie pour "taguer" ses états financiers, doit utiliser la faculté de XBRL d’être extensible.

Les comptes du groupe ne s’associent pas ligne à ligne à la taxonomie ESEF-IFRS et des extensions de la taxonomie de base sont nécessaires pour tenir compte des spécificités du groupe ou de la simple inclusion dans les états financiers primaires d’éléments existant par ailleurs dans la taxonomie.

Les libellés de la taxonomie de base peuvent être modifiés par extension pour refléter le document remis en HTML. C’est l’ensemble formé par le fichier HTML et les fichiers XBRL de la taxonomie personnalisée (incluant des éléments de la taxonomie de base et des éléments spécifiques) que le remettant devra déposer.

Les extensions doivent être documentées et doivent être maintenues dans le temps.

Il est nécessaire de disposer d’un outil qui soit à même de créer les fichiers d’extension requis par la spécification, au format recommandé par le manuel d’instructions pour le dépôt des documents et de valider la cohérence de l’ensemble de la taxonomie.


Créer un rapport XBRL et le valider

Il s’agit de l’étape qui permet de transcrire au format XBRL les états financiers et les notes annexes.

Selon l’outil, cette transcription se fait par saisie, copie ou import des données sources préparées précédemment.

Le rapport xbrl sera soumis ensuite à différents niveaux de validation.


Quelques difficultés de saisie des données du rapport XBRL

  • La logique comptable inhérente aux états financiers doit être reproduite dans la représentation XBRL.
  • Un agrégat calculé doit être saisi si le détail existe,
  • Le signe de saisie des montants doit être compatible avec les propriétés solde (débit et crédit) des éléments de la taxonomie ou les « negatedLabels » (signe inversé en restitution).
  • L’outil doit permettre d’inclure les notes en « block text » [format HTML] dans le format XBRL.
  • L'application doit gérer les fonctions spécifiques au format InlineXBRL.