Un format structuré

Un ouvrage pour se familiariser avec la notion de format structuré

 
Disponible en ligne la boutique BoD, FNAC.com, amazon.fr, ainsi qu'en librairies via la base de données DILICOM.


Numérisation,  Big Data, Transparence, Accès libre aux données,… sont les notions  couramment associées au progrès, y compris en matière d'informations  financières. L'image fidèle des états financiers est-elle liée au format  de présentation des rapports annuels? Ceux-ci se prêtent-ils à la  numérisation dans un format structuré?


Description

Titre 1 : Le contexte. Le  contexte des directives européennes et des IFRS. Quelques exemples  d'options de présentation qui semblent rendre une numérisation  problématique.

Titre 2 : Les données structurées et XBRL. Les  langages d'échanges de données et les types de données véhiculées. Les  principales caractéristiques du langage XBRL. Les données exprimées en  XBRL sont standardisées du fait que le langage XBRL est un format  standard, normalisées du fait qu'elles font référence à une taxonomie  qui attribue une définition à chacune des données, structurées du fait  qu'elles sont exprimées dans un langage structuré, mais les états  financiers qu'elles numérisent restent de présentation libre, la  présentation ne faisant pas partie du langage XBRL.

Titre 3 : Une structure pour les états financiers. La taxonomie IFRS émise par l'IASB et les modalités d'utilisation.

Titre 4 : Les choix pour la numérisation en Europe. L'auteur  invite les principaux intéressés à travailler sur des méthodes  normalisées de mise en œuvre en Europe afin de créer une taxonomie  adaptée favorisant l'automatisation, la comparabilité et  l'interopérabilité.

Intérêt

La  mise en œuvre de la directive Transparence est prévue pour 2020 pour  toutes les entreprises inscrites à une bourse de valeur en Europe. A  cette date, les modalités de la présentation des états financiers dans  un format électronique unique tel que XBRL seront arrêtées. Il  n'y a donc pas de temps à perdre pour se familiariser avec les options  et participer à leur application dans les meilleures conditions.

Quels  sont les défis de cette numérisation? Quels en sont les bénéfices  attendus? Les émetteurs sont-ils prêts à faciliter les échanges  automatisés de leurs informations financières? Les utilisateurs ont-ils  envisagé les avantages de la disponibilité immédiate de données  exploitables automatiquement?

Il  est évident que le marché ne peut que tirer profit de cette avancée  technologique si les acteurs se donnent les moyens d'une large adoption  bien comprise.